Electric’ Cités – Jean-Christophe Béchet

Comment passer à côté du travail de Jean-Christophe Béchet quand on propose une thématique ville ? Ce photographe, qui est aussi le rédacteur en chef adjoint du magazine Réponse Photo (et Rédacteur en chef des hors-série), a beaucoup voyagé, et photographié de nombreuses villes. Avec tout ce qu’elles recèlent de trésors et d’identités.

Penang Jean-Christophe Béchet

Penang
Jean-Christophe Béchet

Ce qui me fascine, quand je regarde ce travail, c’est ce que cela révèle : chaque ville se ressemble, et pourtant, chaque ville possède une personnalité qui lui est propre. La question de fond que cela me pose, c’est de savoir qui donne son identité à l’autre ? De l’Homme ou de la Ville, qui infléchit le caractère de l’autre ? Les deux entités seraient-elles interdépendantes ? Et toutes deux, bien vivantes ? Pas de Ville sans Hommes, jusque là, on conçoit. Mais la Ville s’est-elle affranchie de l’Homme, pour devenir une entité à part entière, et ainsi, bien que dépendante de la vie qui y grouille, devenir très largement inspiratrice d’un certain mode de vie ?

Calcutta Jean-Christophe Béchet

Calcutta
Jean-Christophe Béchet

Paris Jean-Christophe Béchet

Paris
Jean-Christophe Béchet

Nouvelle-Orléans Jean-Christophe Béchet

Nouvelle-Orléans
Jean-Christophe Béchet

Des villes, aussi, aux caractères très différents, et pourtant si semblables : de Paris à Tokyo, les gens savent prendre le métro. De Moscou à Séoul, toutes vivent au rythmes d’une Fée qui répand ses filaments électriques sur le monde. Toutes savent vivre la nuit. Toutes ont passé le cap d’une Révolution Industrielle dont le souvenir s’éloigne, mais qui sait se laisser rappeler…

Moscou Jean-Christophe Béchet

Moscou
Jean-Christophe Béchet

Le Pont de l'Europe Caillebotte

Le Pont de l’Europe
Caillebotte

San Fransisco Jean-Christophe Béchet

San Fransisco
Jean-Christophe Béchet

L'Absinthe Edgar Degas

L’Absinthe
Edgar Degas

Jean-Christophe Béchet dit qu’un Parisien et un Tokyoïte se ressemblent probablement plus qu’un Parisien et un campagnard Ariégeois.

La ville rapprocherait-elle les gens qui y vivent, par delà l’espace, et par delà le temps ?

Le travail de Jean-Chistophe Béchet est très instructif, sur la ville. Très poétique, aussi, et qui tend à se dénuer de nombreux fards, et avec une ambiance que je trouve assez proche, également, d’un Hopper (vous savez comme j’aime ce peintre). Ce sont des portraits saisissants, qui sont proposés.

Je vous encourage véritablement à aller découvrir la cinquantaine de clichés citadins que je n’ai pas reportées ici, en cliquant sur CE LIEN. A découvrir le regard de Monsieur Béchet sur la Ville en général, et les villes en particulier. Et pourquoi pas, à cliquer sur d’autres liens pour découvrir les autres aspects de son travail !

NB : je n’ai pas réussi à contacter Jean-Christophe Béchet. Il est évident que si cet article lui posait problème pour des questions de droits d’auteur (bien que j’aie bien crédité toutes les photos qui lui appartiennent) je le supprimerais immédiatement. Qu’il n’hésite pas à me contacter le cas échéant.